Le cas de Francis, 25 ans

Francis a quitté le nid familial il y a trois ans, et, sans s’en rendre compte, a accumulé une dette de 8 000 $ sur sa carte de crédit. Avec cette dette et ses prêts étudiants, il ne sait plus où donner de la tête.

Découvrez comment le planificateur financier lui donnera un coup de main.

Un planificateur financier pourra aider Francis à mettre de l’ordre dans sa situation financière en lui proposant une stratégie pour rembourser ses dettes plus rapidement.

La première chose que le Pl. Fin. voudra évaluer, c’est la valeur nette de Francis. En effet, il doit connaître sa « valeur » afin d’évaluer sa situation financière actuelle et en suivre l’évolution par la suite. Pour ce faire, il devra obtenir une foule de renseignements financiers pour dresser le bilan personnel de Francis. En fait, ce travail rigoureux est à la base de tout le processus de planification financière personnelle.

Avec ces renseignements, le planificateur financier aura alors en mains le détail des différents emprunts de Francis, c’est-à-dire le solde, les paiements périodiques, le taux d’intérêt, le nombre d’années prévues pour le remboursement, ainsi que les possibilités de remboursements anticipés.

Question de savoir si Francis est déjà sur la bonne voie, le Pl. Fin. vérifiera également si le solde de ses emprunts a augmenté ou diminué au cours des dernières années.

Le planificateur financier pourra demander à Francis de colliger ses dépenses pendant une certaine période afin de les quantifier sur une base annuelle et de déterminer lesquelles sont fixes et lesquelles sont discrétionnaires. Les dépenses discrétionnaires peuvent être réduites à court terme. Par contre, si les dépenses fixes prennent une trop grande place, des changements importants devront être apportés à son mode de vie à moyen terme. Peut-être que Francis habite dans un logement trop cher pour ses moyens? Peut-être qu’il n’est pas réaliste de changer de voiture tout de suite?

Enfin, le Pl. Fin. évaluera avec Francis les liquidités qui pourront être dégagées et la façon la plus efficace de les utiliser. Idéalement, il est préférable de rembourser les dettes qui coûtent le plus cher en premier, en tenant compte du traitement fiscal des intérêts. Dans le cas de Francis, le remboursement du prêt étudiant devrait se limiter au versement minimum exigé, puisque le taux d’intérêt est sans aucun doute inférieur au taux d’intérêt de la carte de crédit et que les intérêts payés sur un prêt étudiant octroyé dans le cadre du programme de prêts et bourses du gouvernement du Québec donnent droit à un crédit d’impôt.

Comme Francis, vous avez quelques dettes qui vous empêchent de début un projet? Confiez-vous à un planificateur financier!