Assurez-vous et épargnez!

Dans cet article, nous voulons vous aider à vous assurer, tout en épargnant quelques dollars ici et là.

L’assurance voyage

Vous achetez un voyage au soleil et votre agent de voyage vous propose une assurance voyage. Vous vous empressez d’y souscrire, car vous savez à quel point des problèmes de santé à l’étranger peuvent coûter cher, et vous avez raison!

Par contre, il ne sert à rien d’être assuré deux fois pour le même risque. La deuxième assurance, c’est un peu comme le site archéologique mentionné dans la brochure touristique, celui que vous n’avez pas visité… Il aurait pu ne pas être là et ça n’aurait rien changé!

Ce qu’il faut savoir, c’est que les travailleurs couverts par une assurance maladie complémentaire collective par l’entremise de leur employeur sont souvent déjà couverts par une assurance voyage. De plus, certains retraités demeurent couverts par leur ancien employeur et certains professionnels le sont par l’assurance collective offerte par leur ordre ou association professionnel. Les personnes concernées devraient, avant de souscrire une assurance voyage individuelle, vérifier auprès de l’employeur et bien lire la documentation fournie sur les protections d’assurance prévues par leur régime. Lorsque l’assurance voyage est effectivement comprise, il faut bien lire les limites de la protection avant de prendre une décision, de façon à s’assurer que la protection est suffisante.

L’assurance vie

Payez-vous votre prime annuelle d’assurance vie une fois par année, ou la payez-vous sur une base mensuelle? Choisir le paiement mensuel peut s’avérer la façon la plus simple de gérer votre budget, mais ce n’est pas toujours la meilleure option sur le plan purement financier, puisque le taux d’intérêt peut s’avérer très élevé.

Prenons l’exemple d’une police d’assurance vie dont la prime annuelle est de 1 000 $ et dont l’assureur vous donne le choix entre un paiement annuel de 1 000 $ en début d’année ou 12 paiements mensuels de 90 $, pour un total de 1 080 $. Vous pourriez penser que le taux d’intérêt utilisé par l’assureur pour fixer la mensualité est de 8 %, mais ce n’est pas du tout le cas. En effet, chaque fois que vous faites un paiement, le capital emprunté diminue pour atteindre 0 $ à la fin de la période. C’est comme si, en début d’année, vous empruntiez 1 000 $ à votre assureur pour payer la prime. Après votre premier paiement, vous ne devez plus 1 000 $, mais bien 923,02 $ (une partie du 90 $ payé sert à rembourser votre « emprunt » et une partie est payée en intérêts). Le mois suivant, vous payez le même montant, malgré que la somme que vous devez ait diminué. Au bout du compte, le taux d’intérêt réel dépasse les 18,5 %.

Dans certains cas, l’utilisation de la marge de crédit (si son taux d’intérêt est inférieur à celui de votre assureur) est financièrement plus avantageuse que le paiement mensuel, mais il faut alors avoir la discipline de faire les paiements mensuels nécessaires!

La plupart des institutions financières rendent accessibles gratuitement à partir de leur site Internet des outils de calcul permettant de connaître la durée d’amortissement d’un prêt. Avant de faire un choix, comparez!

Vous avez besoin d’un coup de main pour vous y retrouver? Le planificateur financier peut vous aider à y voir clair. Évaluer votre situation financière de façon objective, c’est son métier!