Les cartes de crédit peuvent nous mener à dépenser trop, c’est bien connu. Combinez ce comportement avec la peur de rater quelque chose (syndrome Fear of Missing Out, ou FOMO, en anglais), et vous obtenez un cocktail qui, s’il n’est pas explosif, risque de vous faire passer des nuits blanches (et de nuire à l’équilibre de vos finances)!

Sans même en savoir beaucoup sur elle, vous l’avez certainement déjà ressentie : la peur de rater quelque chose (FOMO) est une forme d’anxiété physique et émotionnelle provoquée par l’impression de passer à côté d’une occasion. Elle peut entraîner des réactions très fortes allant de la tristesse à l’angoisse totale. Elle peut également créer un sentiment d’insatisfaction face aux expériences et aux biens que vous possédez.

La peur de rater quelque chose n’est pas nouvelle, mais elle est exacerbée aujourd’hui par les médias sociaux, qui nous bombardent à toute heure du jour de photos de nos amis qui ont tous l’air de se payer la traite et de vivre des expériences plus amusantes que les nôtres!

Non seulement nous tracassons-nous à propos de tout ce que nous manquons, nous voulons en plus pallier ça, et vite! Selon une enquête de l’organisme Citizen Relations, 7 milléniaux Canadiens sur 10 font des achats en réaction au syndrome FOMO. Ne vous demandez pas pourquoi les gens sont surendettés. En réalité, nous courons à peu près tous après un idéal que nous n’attendrons jamais. Peu d’entre nous peuvent dire, en toute franchise, n’avoir jamais vécu les expériences suivantes :

  • Vous regardez les photos d’un ami en voyage en Europe. Sur le coup de l’envie, vous vous sentez prêt à sortir votre carte de crédit et à réserver un siège sur le premier vol venu… sans réaliser que votre ami s’est sans doute privé pendant des mois pour s’offrir ce voyage sans se mettre dans le rouge, côté crédit!
  • Alors qu’un proche étale à la vue les photos du joli condo qu’il vient d’acheter, vous vous sentez déprimé parce que vous habitez encore en appartement… même si d’un autre côté, vous avez commencé à économiser et travailler fort pour arriver à mettre de côté la mise de fonds nécessaire à l’achat de votre propre maison.
  • En admirant les photos de la nouvelle voiture que vient de s’acheter une amie, vous regrettez automatiquement le modèle pratique que vous avez choisi, même s’il convient parfaitement à vos besoins et qu’il a l’avantage de ne pas prendre 5 ans à payer.

Les photos publiées par nos amis sur les médiaux sociaux peuvent nous faire croire que ceux-ci réussissent et mènent des vies excitantes, alors que vous « traînez derrière ». Si la peur de rater quelque chose vous porte à la déprime, rappelez-vous que ce que les plus belles photos ne montrent pas, ce sont tous les efforts faits pour travailler, épargner et payer ses dettes dans l’objectif de vivre de belles expériences. Des photos peuvent aussi cacher des réalités non enviables telles une habitude compulsive à la dépense, une mauvaise gestion ou des marges de crédit impossibles à rembourser.

Nos conseils pour garder la tête froide et éviter le surendettement? Bien sûr, vous pouvez fermer pour de bon tous vos comptes sociaux… mais avant cela :

1 – Posez vos limites.

Vous vous qualifiez pour une marge de crédit plus haute? Ça ne veut pas nécessairement dire que vous devez ou pouvez l’accepter. N’empruntez que ce que vous savez pouvoir rembourser. À cet effet, tenir un budget vous permettra de voir clairement de combien vous disposez chaque mois pour rembourser des emprunts.

2 – Déterminez ce qui est important pour vous.

La peur de rater quelque chose nous prend quand nous perdons de vue nos valeurs et mettons plutôt l’emphase sur ce que les autres font ou achètent. Faites la liste de ce à quoi vous tenez vraiment, et fixez-vous des objectifs financiers en fonction des éléments de votre liste. Il sera plus facile de résister aux envies et tentations si vous savez être en train d’épargner pour un achat précieux à vos yeux.

3 – Pensez-y à deux fois.

Donnez-vous une période de réflexion avant d’acheter. Après un ou deux jours, vous ne trouverez peut-être plus l’achat que vous comptiez faire si important.

4 – Payez vos comptes au complet.

Vous éviterez ainsi les intérêts. Donner le montant minimum est tentant, car cela donne l’impression de pouvoir acheter davantage. Mais si vous savez compter, vous réaliserez vite qu’avec les intérêts, vous payez jusqu’à deux fois le prix!

5 – Développez un plan de remboursement.

Si vous décidez de faire un achat par carte de crédit tout en sachant que vous ne pourrez rembourser la totalité du montant à la fin du mois, assurez-vous d’avoir bien calculé avant de passer à l’action. Combien pourrez-vous rembourser chaque mois? Combien de temps cela vous prendra-t-il avant de pouvoir tout combler? À combien s’élèveront les intérêts? En programmant des virements automatiques de votre compte bancaire à votre carte de crédit, vous éviterez de traîner pendant trop longtemps un solde trop important pour vos moyens.

6 – N’utilisez pas votre carte de crédit pour compenser une perte de revenus.

Si vos revenus changent, ajustez vos dépenses en conséquence. Utiliser votre carte de crédit pour maintenir le même rythme que vos amis peut être tentant, mais les dépenses en café, vêtements mode et billets de concert peuvent s’accumuler vite et prendre des années à régler avec les intérêts en surplus!

Et si vous avez besoin d’un coup de pouce professionnel pour gérer vos finances, n’hésitez pas à utiliser l’outil Trouvez un planificateur financier sur notre site planifiez.org. Il y a certainement quelqu’un, près de chez vous, qui pourra vous aider.

Adaptation française de Conquer Your Fear of Missing Out to Get On Top Of Your Finances